Ritualiser, c’est marquer le passage d’un état à un autre, rendre remarquable une situation souvent considérée par la société comme anodine, normale, mais qui constitue
une véritable étape à l’échelle de l’individu.
Dans notre monde de surconsommation, les cadeaux ont remplacé les rituels traditionnels.
Par les émotions qu’il suscite le rituel s’adresse à l’âme, nous repositionne en tant qu’être humain comme faisant partie d’un tout et nous permet de nous reconnaître comme faisant partie d’un groupe, d’une lignée.
Le rituel nous rappelle que nous ne sommes pas seul et que nous avons autour de nous d’autres personnes qui ont vécu les mêmes transformations, des personnes ressources. En ancrant ce temps de passage, il reprend du sens. On ne subit plus les Evènements mais on comprend qu’il s’agit d’un pas fait sur le chemin que l’on a choisit.
Renouer avec les rituels ne signifie pas vouer un culte à un ou des dieux, ou se reconnaître d’un culte religieux. Ritualiser, c’est prendre le temps de fêter une étape de notre vie qui nous semble important en faisant appel aux symboles qui nous parlent, en étant en accord avec notre mode de vie, avec nos croyances.
Chaque rituel est unique .
Rituel de passage, le soin rebozo
Au Mexique, les sage-femmes pratiquent un soin post-partum durant lequel elles enveloppent et enserrent la femme délicatement dans un tissu appelé rebozo.
.
Rituel d’accueil
Toutes les sociétés dans le monde pratiquent des rituels d’accueil pour souhaiter la bienvenue au nouveau né.
.
Rituels à la demande
L’action rituelle et symbolique met en scène du faire et du dire, de l’action et de la parole. Le langage rituel n’est pas de l’ordre du discours abstrait mais de l’agir où le corps est partie prenante.
Tout événement de la vie est propice à la célébration et aux rituels : changement de vie, ménopause, séparation, deuil, départ, rencontre, union…